Entretien extérieur pour l’arrivée du printemps

Le printemps se pointe le bout du nez? C’est le temps de faire un petit tour du propriétaire pour entretenir et réparer les composantes de la maison qui ont dormis tout l’hiver.

Si vous avez un toit en pente, vérifiez la condition de son revêtement (bardeaux d’asphalte, tôle, etc.) et des joints d’étanchéité des éléments qui font saillie (cheminée, évent de plomberie, solins, etc.).

Si vous avez un toit plat, assurez-vous que le drain est bien dégagé et que la crépine qui le protège des débris est en place. 

Si votre toit possède une couverture multicouche (asphalte et gravier), veillez à ce que du gravier protège complètement la couche de bitume. 

Si votre toit est plutôt recouvert d’une membrane élastomère et que des granules de protection se sont détachés, faites appel à un couvreur spécialisé. 

Assurez-vous aussi que les cheminées, puits de lumière, trépieds électriques, solins, etc., ont bien résisté à l’hiver.

Jetez aussi un coup d’œil aux gouttières. La neige et la glace ont pu les abîmer ou compromettre leur ancrage. Pour éviter les dommageables d’infiltrations d’eau, elles doivent se déverser à distance des fondations.

N'oubliez pas les parements extérieurs. Les matériaux de revêtement mal ancrés ou détachés doivent être réparés sans délai. Vérifier ceux qui sont fissurés ou dont le fini est écaillé, décoloré ou comporte des traces de moisissures. S’il s’agit d’un revêtement de maçonnerie (brique ou pierre), repérez les éléments effrités ou éclatés, les joints fissurés ou vidés de leur mortier ainsi que les gonflements vers l’extérieur (ventre de bœuf). En cas d’anomalies, contactez un entrepreneur en maçonnerie.

La saison de chauffage terminée? C’est le temps du ramonage de la cheminée et à un minutieux nettoyage de l’appareil qu’elle dessert.

Vérifiez l’état des escaliers et balcons ainsi que des rampes et garde-corps. Procédez aux réparations requises.

Testez les prises de courant extérieures. Celles-ci devraient être dotées d’un disjoncteur différentiel de fuite à la terre (DDFT ou, en anglais, GFI).

Profitez du grand lavage des vitres pour remettre les moustiquaires en place et, avant le retour des insectes, réparer ceux qui sont percés. Par la même occasion, examinez les joints de scellant autour des fenêtres.

Nettoyez les margelles (puits de fenêtre) et, au besoin, leur colonne de drainage afin de garantir leur efficacité.

Soumettez les fondations de la maison à une minutieuse inspection. Les fissures et les traces d’efflorescence (dépôts blanchâtres), d’infiltration ou d’humidité localisée demandent une évaluation plus poussée par un spécialiste.

Si votre maison est desservie par un puits, la fin de la fonte des neiges est un moment propice à l’analyse en laboratoire de la qualité de son eau.

Préparez le climatiseur. Nettoyez-en le serpentin et les filtres (ou remplacez ces derniers). Prévoyez un appel de service aux deux ou trois ans.

Si une thermopompe repose sur le sol, vérifiez son niveau pour obtenir l’assurance que l’action du gel ne l’a pas déstabilisée.

Pour plus d'information sur nos formation d'inspecteur en bâtiment, communiquez avec nous par téléphone au 613-697-7956 Email : info@theurbanstudies.com